À la recherche du cliché parfait : road trip avec le réalisateur Tae-Yong Kim et le Galaxy Z Fold3

le 08-12-2021
Share open/close
URL copiée.

▲ Ce superbe paysage présent dans le clip de BTS pour le titre Spring Day, a été repérée par le réalisateur Tae-Yong Kim

 

Pour donner vie aux personnages et au récit d’un film ou d’une série, le choix de l’arrière-plan est essentiel. Lorsque le cadre de vie des personnages et des événements est saisissant, le public s’intéresse plus naturellement à l’histoire.

 

Tae-Yong Kim est le premier régisseur d’extérieur coréen. Au cours des 20 dernières années, il a déniché de nombreux endroits d’exception pour y tourner toutes sortes de productions. Dans ses voyages à travers la Corée, le Galaxy Z Fold3 de Tae-Yong Kim est devenu son meilleur allié. Samsung l’a accompagné dans son dernier road-trip, à la découverte de nouveaux lieux de tournage à l’aide du Z Fold3.

 

 

Une recette secrète pour trouver le lieu de tournage parfait

 

 

« Tous les espaces ont des histoires : » telle est la philosophie de Tae-Yong Kim. Ce dernier estime que, quel que soit le lieu, il est imprégné des traces des personnes qui y ont séjourné au fil des siècles. Le travail de Tae-Yong Kim en tant que régisseur d’extérieur consiste à en découvrir l’histoire, pour le montrer sous un nouveau jour. Afin de trouver ces lieux d’exception et donner vie à une scène, il a parcouru plus de 800 000 km – l’équivalent de 20 voyages autour de la Terre – et accumulé plus de 3 millions de photos à des fins de repérage. Les endroits qu’il a découverts en cours de route ont servi d’éléments de base, essentiels à la narration de classiques coréens tels que Tazza, L’homme de nulle part et Inside Men.

 

 

Dès que Tae-Yong Kim reçoit un scénario, il imagine l’endroit où le personnage est le plus susceptible de se trouver avant de décider de l’heure de la journée à laquelle se passe la scène et de l’ambiance. Après avoir imaginé des dizaines de milliers de combinaisons différentes, il commence à chercher les bons endroits. Dans le passé, il emportait 7 à 8 atlas avec lui et devait photographier chaque location à l’aide d’un lourd appareil photo avant de les faire développer. « Je devais obtenir une confirmation des espaces avec les photos que j’avais prises moi-même, et si elles n’étaient pas acceptées, je devais revenir en arrière et recommencer », se souvient Tae-Yong Kim. « Une fois, j’ai dû parcourir environ 1 400 km en une journée pour trouver l’emplacement parfait. »

 

 

Le travail de Tae-Yong Kim a été largement simplifié depuis sa première rencontre avec un smartphone Galaxy. Non seulement il a pu abandonner son appareil photo lourd et encombrant, mais il a également pu facilement noter, enregistrer et partager des emplacements potentiels. Tae-Yong Kim utilise les smartphones Galaxy depuis la sortie du Galaxy Note3, et utilise aujourd’hui le Galaxy Z Fold3 dans le cadre de son travail. « Grâce à mes smartphones Galaxy, j’ai pu réduire considérablement le temps et les coûts nécessaires pour découvrir un lieu », a-t-il déclaré. « Je peux désormais me concentrer uniquement sur l’espace et le scénario que je recherche en tenant mon smartphone dans une main au lieu d’avoir à transporter du matériel. »

 

 

Le Galaxy Z Fold3, partenaire idéal pour les repérages de Tae-Yong Kim

 

 

Le Galaxy Z Fold3 de Ta-Yong  Kim  a remplacé son Galaxy S21 Ultra et sa Galaxy Tab S7. En complément, il emporte un Galaxy Book Flex Alpha, un disque dur externe, un carnet où il écrit ses scénarios, un drone, des collations pour le voyage et un appareil de mesure de distance.

 

 

Grâce au Galaxy Z Fold3, Tae-Yong Kim est en mesure de prendre des photos d’un lieu et de l’examiner sous un grand-angle dans un seul cadre en utilisant le grand écran de l’appareil, une fonctionnalité qu’il appréciait auparavant lorsqu’il utilisait l’objectif ultra-large de son Galaxy S21 Ultra. En outre, lorsqu’il s’agit d’explorer des endroits accidentés comme des falaises, il suffit à Tae-Yong Kim de sortir son smartphone. « Grâce à sa compacité et à sa légèreté, ainsi qu’à son appareil photo haute résolution, je peux photographier les endroits que j’ai visité sans jamais avoir à m’inquiéter de passer à côté de quelque chose », a-t-il indiqué. « Le Galaxy Z Fold3 a rendu l’ensemble du processus bien plus pratique. »

 

 

De plus, lorsque Tae-Yong Kim examine une image sur le grand écran de son Galaxy Z Fold3, il est également en mesure de noter toutes les informations pertinentes (telles que la localisation exacte, les dimensions, etc.) grâce à son S Pen. Cette capacité à prendre des notes immédiatement sur son smartphone a permis au réalisateur de capturer toute inspiration qui lui vient lorsqu’il découvre un lieu. « L’application d’éléments cinématographiques à une photo que j’ai prise d’un emplacement potentiel nécessite quelques explications », a déclaré Tae-Yong Kim. « Pouvoir inclure des chiffres ou d’autres images dans ces images permet de comprendre bien plus facilement mon raisonnement ; mon Galaxy Z Fold3 et mon S Pen se sont avérés extrêmement utiles pour partager les photos mes repérages avec les directeurs de la photographie, les directeurs artistiques et les producteurs. »

 

 

Pour en savoir plus sur le processus de repérage de Tae-Yong Kim, et la façon dont il a été optimisé par le Galaxy Z Fold3, regardez la vidéo ci-dessous.

 

 

Conseils et astuces : Comment un régisseur donne vie à des scènes clé

 

Ci-après figurent des lieux d’une région de la Corée connue sous le nom de Haemang-dong, dans lesquels des scènes du film Tazza ont été tournées en 2005.

 

Afin de trouver l’espace idéal pour donner vie à la salle de jeux d’argent fréquentée par le personnage de Mme Jeong dans le film, Tae-Yong Kim a effectué des recherches pendant 3 mois dans toute la Corée, en vain. C’est alors qu’il déjeunait que Tae-Yong Kim a remarqué un bâtiment en face de son restaurant – qui a ensuite été retenu pour le film.

 

De même, il a rencontré par hasard le prêteur sur gages emblématique du film L’homme de nulle part après des recherches infructueuses. « Plutôt que de se limiter à une réponse prédéterminée sur le meilleur emplacement, il est préférable de rester ouvert d’esprit et de toujours être flexible pour trouver de nouveaux espaces », recommande Tae-Yong Kim.

 

De plus, il conseille de visiter plusieurs fois l’endroit choisi avant de décider s’il convient à une scène donnée. Dans un cas bien précis, Tae-Yong Kim a visité le même endroit plus de 100 fois avant de décider que c’était le bon. Lorsqu’il s’agit de créer une atmosphère qui convient parfaitement à une scène, cela vaut la peine de faire le plus d’efforts possible pour s’assurer que, lorsqu’une personne entend le nom d’un film, la scène qui lui vient en premier à l’esprit est la vôtre, à chaque fois.

 

Presse > Communiqués

Produits > Mobiles

Pour toute question relative au service client, merci de suivre ce lien samsung.com/fr/info/contact-us
Pour toute demande presse, merci de contacter rpfrance@samsung.com.

Découvrez les dernières actualités Samsung

En savoir plus
TOP