Samsung Electronics présente sa nouvelle stratégie environnementale

le 06-10-2022
Share open/close
URL copiée.

- Objectif de zéro émission carbone net d’ici à 2050 ; adhésion à l'initiative RE100
- Proposer des produits plus économes en énergie et en ressources afin de donner aux consommateurs les moyens d'adopter un mode de vie plus respectueux de l’environnement.
- Investir dans des technologies innovantes et les développer pour proposer des produits qui seront plus respectueux de la planète ; Appliquer la technologie de captage du carbone et de purification de l'air.

Au cœur de ce nouvel engagement se trouve l’objectif de zéro émission carbone (Scope 1 et Scope 2) pour toutes les opérations de la division Device eXperience (DX) d’ici 2030, et pour toutes les opérations mondiales, y compris la division Device Solutions (DS), d’ici 2050. La division DX regroupe les activités de l’entreprise dans le domaine de l’électronique grand-public, notamment Mobile eXperience, Visual Display, Digital Appliances, Networks et Health & Medical Equipment, tandis que la division DS comprend les activités Memory, System LSI et Foundry.

 

Samsung Electronics a également adhéré à RE100, une initiative mondiale visant à utiliser 100 % d’énergie renouvelable. Dans le cadre de cet engagement, l’entreprise prévoit d’ici 5 ans, de répondre aux besoins en énergie électrique de l’ensemble des pays dans lesquels elle opère, en dehors de la Corée, grâce aux énergies renouvelables.

 

Le nouveau plan s’appuie sur les efforts actuels de Samsung Electronics en matière de climat, avec pour objectif d’élargir la portée de ses programmes et de ses investissements. Samsung développera de nouvelles technologies et mettra en œuvre de nouvelles pratiques plus respectueuses de l’environnement.

 

« La crise climatique est l’un des plus grands défis de notre époque. Les conséquences de l’inaction sont inimaginables et nécessitent la contribution de chacun d’entre nous, y compris les entreprises et les gouvernements », a déclaré Jong-Hee Han, vice-président et PDG de Samsung Electronics. « Samsung répond aux menaces du changement climatique avec un plan complet qui comprend la réduction de ses émissions, de nouvelles pratiques de durabilité et le développement de technologies et de produits innovants plus respectueux de notre planète. »

 

L’engagement environnemental de Samsung Electronics comprend également un effort à l’échelle de l’entreprise pour améliorer la circularité des ressources tout au long du cycle de vie des produits, de l’approvisionnement en matières premières au recyclage et à la fin de vie. Le plan détaille également les investissements dans de nouvelles technologies visant à réduire les émissions de gaz et la consommation d’énergie des produits. L’entreprise prévoit aussi d’explorer les technologies de captage et d’utilisation du carbone et de s’attaquer aux particules nocives en suspension dans l’air.

 

Consciente de la nécessité d’adopter des approches innovantes en matière de respect de l’environnement, Samsung Electronics investira ainsi plus de 7 000 milliards KRW dans ses initiatives environnementales d’ici 2030, notamment pour réduire les émissions de gaz, conserver l’eau, étendre la collecte des déchets électroniques et réduire les produits polluants. Le chiffre de l’investissement exclut les coûts liés à l’expansion de l’utilisation des énergies renouvelables.

 

 

Zéro émission carbone directe et indirecte d’ici 2050

Samsung Electronics prévoit de parvenir à des émissions de carbone nettes directes et indirectes nulles d’ici 2050, la division DX devant atteindre son objectif d’ici 2030. En atteignant cet objectif, Samsung Electronics prévoit de réduire l’équivalent d’environ 17 millions de tonnes d’émissions de dioxyde de carbone (CO2e) sur la base des chiffres de 2021.

 

Pour soutenir ces efforts, Samsung Electronics investira massivement dans des technologies innovantes pour les centres de traitement qui réduisent les émissions de carbone. L’entreprise prévoit de développer de nouvelles technologies pour réduire de manière significative les gaz de process – un sous-produit de la fabrication des semi-conducteurs – et d’implanter des installations de traitement sur ses chaînes de fabrication de semi-conducteurs d’ici 2030. Samsung Electronics continuera à développer les installations d’utilisation de la chaleur résiduelle et envisage d’introduire des sources de chaleur électrique pour réduire l’utilisation des chaudières de GNL (gaz naturel liquéfié).

 

Samsung Electronics a rejoint RE100, dans une dynamique collaborative visant à réduire les émissions indirectes de carbone dues à la consommation d’énergie, avec pour objectif de couvrir ses besoins en énergie électrique avec des énergies renouvelables d’ici 2050 pour toutes les opérations dans le monde. Dans le cadre de cet engagement, Samsung Electronics prévoit de faire fonctionner à l’aide d’énergies renouvelables d’ici cinq ans toutes ses sites de production en dehors de la Corée ainsi que de la division DX. Les méthodes d’approvisionnement en énergies renouvelables de l’entreprise comprendront, entre autres, la signature d’accords d’achat d’électricité (AAE), l’achat de certificats d’énergies renouvelables et la participation à des programmes de prix verts.

 

L’objectif de couvrir les besoins en électricité par des énergies renouvelables est fixé à 2022 pour l’Asie du Sud-Ouest et le Vietnam, à 2025 pour l’Amérique Centrale et Latine et à 2027 pour l’Asie du Sud-Est, la CEI (Communauté des États indépendants) et l’Afrique. Aux États-Unis, en Chine et en Europe, où la consommation d’électricité a déjà été associée à des énergies renouvelables, Samsung Electronics prévoit d’étendre les accords d’achat d’électricité (AAE) relatifs aux énergies renouvelables.

 

RE100 cite la Corée, où se trouvent de nombreux sites de production de Samsung Electronics, comme l’un des pays où il est le plus difficile de s’approvisionner en énergie renouvelable. Cela est dû en partie au marché des énergies renouvelables du pays, où les options d’approvisionnement pour les entreprises ont commencé à se développer mais restent limitées. En outre, les besoins en énergie électrique des installations de fabrication de semi-conducteurs ont continué d’augmenter avec l’expansion de la capacité de production de Samsung Electronics pour répondre à la demande mondiale. Cependant, l’entreprise s’efforcera d’utiliser les énergies renouvelables de manière plus proactive, au regard de l’urgence des défis climatiques actuels. L’entreprise renforcera également sa coopération avec les différentes parties prenantes, notamment ses pairs de l’industrie technologique, les organisations internationales et les ONG.

 

 

Produits à très faible consommation et circularité des ressources

L’engagement de Samsung Electronics visant à réduire son impact sur l’environnement consiste notamment à s’assurer que ses produits sont plus économes en énergie, tout en veillant à ce que l’ensemble du cycle de vie des produits soit plus respectueux de l’environnement, depuis l’approvisionnement en matières premières jusqu’à la fin de vie.

 

 

Semi-conducteurs à très faible consommation et produits électroniques à haute efficacité énergétique

Samsung Electronics prévoit d’exploiter de nouvelles technologies à faible consommation d’énergie pour réduire la consommation des appareils électroniques grand public. Cela inclut le développement de nouvelles puces mémoire à très faible consommation qui visent à réduire de manière significative d’ici à 2025 la consommation annuelle d’énergie des produits liés à la mémoire et qui sont utilisés dans les data centers et les appareils mobiles par rapport aux produits actuels.

 

L’entreprise mettra également en œuvre des technologies dans les principaux modèles de sept catégories de produits électroniques grand public – smartphones, réfrigérateurs, lave-linges, climatiseurs, téléviseurs, moniteurs et ordinateurs – dans le but de réduire les niveaux de consommation d’énergie de 30 % en moyenne en 2030, par rapport aux produits ayant les mêmes spécifications en 2019.

 

À l’avenir, Samsung Electronics fixera des objectifs de réduction à moyen et long termes pour les émissions de la chaîne de valeur (Scope 3). Samsung Electronics se concentrera également sur de nouvelles approches visant à réduire les émissions dans des domaines tels que les chaînes d’approvisionnement, la logistique et la circularité des ressources, tout en aidant les fournisseurs à définir leurs objectifs et leurs efforts de réduction des émissions.

 

 

Maximiser la circularité des ressources tout au long du cycle de vie des produits

Samsung Electronics va redoubler d’efforts pour améliorer la circularité des ressources électroniques tout au long du cycle de vie du produit, de l’approvisionnement en matières premières à la fin de vie, en veillant à ce que chaque ressource soit utilisée avec le moins d’impact possible sur l’environnement.

 

Tout commence par une réévaluation de l’utilisation des ressources naturelles dans le développement des produits. Samsung Electronics a créé un nouveau laboratoire d’économie circulaire pour mener des recherches approfondies sur les technologies de recyclage des matériaux et les processus d’extraction des ressources à partir des déchets, dans le but d’appliquer ces technologies pour maximiser la circularité des ressources. En outre, Samsung Electronics prévoit de mettre en place d’ici 2030 un système permettant de réutiliser les minéraux extraits de toutes les piles et batteries usagées collectées.

 

D’ici 2030, l’entreprise vise également à ce que 50 % du plastique utilisé dans ses produits soit constitué de résine recyclée. En 2050, ce chiffre atteindra 100 %. Certaines pièces du Galaxy Z Fold4 sont par exemple déjà composées de plastiques recyclés à partir de filets de pêche jetés dans l’océan. Cette initiative sera bientôt étendue à d’autres produits.

 

Afin de répondre à la question de la durabilité des produits tout au long de leur cycle de vie, Samsung Electronics prévoit d’étendre son système de collecte des déchets électroniques d’environ 50 à près de 180 pays d’ici 2030. L’entreprise prévoit ainsi de collecter un total de 10 millions de tonnes de déchets électroniques entre 2009 et 2030, et un total de 25 millions de tonnes d’ici 2050. Samsung Electronics va également promouvoir activement un programme d’upcycling qui permet de collecter les smartphones usagés et de les réutiliser à d’autres fins, notamment pour les appareils IoT (Internet of Things).

 

 

Mesures de conservation de l’eau et de traitement des polluants

Samsung Electronics prévoit également d’optimiser l’efficacité des ressources en eau. Avec l’expansion de la capacité nationale de production de semi-conducteurs, les besoins quotidiens en eau des opérations de Samsung Electronics en Corée devraient doubler d’ici 2030 par rapport aux niveaux actuels. Toutefois, l’entreprise s’engage à maximiser la réutilisation de l’eau, ce qui permettra de maintenir les prélèvements d’eau aux niveaux de 2021.

 

Pour la division DX, l’entreprise prévoit de promouvoir la réutilisation de l’eau en améliorant ses installations de traitement de l’eau et de restituer la même quantité d’eau que celle qu’elle consomme d’ici 2030, grâce à des projets de restauration de l’eau, incluant l’amélioration de la qualité de l’eau et la restauration des cours d’eau.

 

Simultanément, la division DS vise à appliquer de nouvelles technologies permettant d’éliminer les polluants de l’air et de l’eau émis au cours du processus de fabrication des semi-conducteurs et de les traiter avant leur rejet, afin de garantir qu’ils n’aient pratiquement aucun impact supplémentaire sur l’environnement à partir de 2040.

 

À l’échelle de l’entreprise, Samsung Electronics prévoit d’obtenir, d’ici 2025, la certification « zéro déchet à la décharge » de niveau platine, délivrée par l’organisme mondial de certification de la sécurité Underwriters Laboratories (UL) pour tous ses sites de production dans le monde.

 

 

Investir dans/développer des technologies innovantes pour un avenir durable

Samsung Electronics a l’intention d’appliquer des  technologies  de pointe  pour relever les défis climatiques. En particulier, l’entreprise se concentrera sur le développement de technologies de captage, de stockage et de valorisation  du carbone pour réduire ses émissions et de technologies d’assainissement de l’air pour réduire les particules, qui sont devenues un défi environnemental urgent.

 

L’Institut de Recherche sur le Captage du Carbone a été créé au sein du Samsung Advanced Institute of Technology (SAIT) en septembre 2021, une première dans l’industrie des semi-conducteurs. La mission principale de l’Institut est de développer des technologies de captage et de stockage du carbone rejeté par les sites industriels de semi-conducteurs et de le transformer en une ressource utilisable. Les technologies développées par l’Institut seront d’abord appliquées aux lignes de production de semi-conducteurs après 2030, puis à d’autres secteurs de l’entreprise ainsi qu’à ses fournisseurs.

 

Dans ses usines, l’entreprise développera également des technologies d’assainissement de l’air, notamment de nouveaux systèmes de filtration, afin de réduire les particules et prévoit d’étendre leur utilisation aux collectivités locales à partir de 2030.

 

En outre, Samsung Electronics prévoit d’identifier et d’investir dans des start-ups qui soutiennent les technologies vertes innovantes. La société s’est également engagée à encourager les idées et à soutenir les projets qui s’attaquent au changement climatique par le biais de son C-Lab, le programme interne d’incubation d’entreprises et d’accélération de start-ups externes.

 

 

Responsabilité et suivi des progrès

Pour garantir la responsabilité, Samsung Electronics fera vérifier objectivement ses efforts par des organismes agréés, organismes tiers et indépendants. Ses performances seront évaluées via la participation au système de certification du Samsung Institute of EHS Strategy, et vérifiées par un comité de vérification de la réduction des émissions de carbone comprenant des experts tiers.

 

L’entreprise a élaboré des feuilles de route pour la mise en œuvre de chaque objectif environnemental, y compris les objectifs de zéro émission de carbone et d’économie circulaire, suivra les progrès et assurera une mise en œuvre solide par le biais du Conseil du développement durable, présidé par le PDG, et du Comité du développement durable, composé d’administrateurs externes.

Presse > Communiqués

Corporate > Engagement sociétal

Pour toute question relative au service client, merci de suivre ce lien samsung.com/fr/info/contact-us
Pour toute demande presse, merci de contacter rpfrance@samsung.com.

Découvrez les dernières actualités Samsung

En savoir plus
TOP